Inscription au challenge « Innovation »

L’équipe Robo’Lyon est officiellement inscrite au Challenge « Innovation » avec son projet « Walk Assistant ».

Ce projet consiste à proposer une aide à la marche pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Description du problème

La maladie de Parkinson se caractérise par une disparition progressive d’une partie des neurones du cerveau. Les conséquences peuvent être multiples, des raideurs musculaires, des « lenteurs » à réagir, de la fatigue. En outre, dans certains cas, elle rend la marche difficile.

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont souvent des difficultés à marcher. Cependant, on a constaté qu’elles arrivaient à monter les escaliers. En compilant de nombreuses études, on s’est rendu compte que les obstacles permettaient souvent aux personnes atteintes de Parkinson de lever le pied puis de marcher. 

Les Parkinsoniens ont aussi des problèmes de rigidité et de lenteur dans la totalité de leur corps, surtout au niveau des articulations (genoux, chevilles, coudes…).

Cette rigidité pose le problème du mouvement et explique pourquoi les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont des problèmes pour marcher. Notre projet doit répondre à plusieurs contraintes : il doit être léger pour ne pas pénaliser la personne, solide et facile d’utilisation.

 (le projet doit être installé par une personne ayant la maladie de Parkinson donc ayant un panel de mouvements limité).

Robo’Lyon est particulièrement sensible à ce projet, car plusieurs membres de l’équipe ont des proches atteints de cette maladie. Nous pensons à eux, et aussi à l’ensemble des personnes atteinte par cette maladie. 

Solution proposée

Nous avons très vite compris, après consultation de médecins spécialisés dans la maladie, notamment les professeurs Thobois et Danaila de l’hôpital Neurologique de Lyon, qu’il serait nécessaire de créer un obstacle pour faire marcher le malade. Pour cela nous imaginons un système à base de laser, permettant de simuler un obstacle aux pieds de la personne atteinte de la maladie de Parkinson. Cet obstacle doit lui permettre de lever et de lancer un de ses pieds, initiant ainsi le mouvement de la marche. 

Nous proposons de créer un boitier comprenant un laser, qui s’accroche à une ceinture et qui envoie un faisceau au sol correspondant à l’obstacle à franchir. 

Le système doit s’adapter à tous les patients, quel que soit leur âge, leur taille, leur morphologie… 

Un de ses atouts principal doit être sa légèreté et sa taille, afin de ne pas surcharger et gêner le malade dans son mouvement.

Nous avons prévu de rencontrer des malades, ainsi que des kinés et infirmières, pour échanger sur leur quotidien et les problèmes rencontrés, et surtout tester notre futur prototype.

Technologie

Le boitier réalisé à partir d’une impression 3D à l’aide de fils éco responsable comprendra : 

  • 2 lasers : 1 pour chaque pied
  • 1 carte arduino nano équipée de 2 accéléromètres qui permet de déterminer la vitesse de marche du patient et adapter au mieux la fréquence d’apparition des obstacles matérialisés avec les lasers.
  • 1 batterie de 9 Volts facilement rechargeable.

La programmation est prévue en langage C directement sur l’arduino

Ce projet va nécessiter des connaissances en CAO, ainsi qu’en programmation.

Les 1ers essais pour déterminer la vitesse de marche à partir des données des accéléromètres sont concluants.

Derniers articles

Conférence à la fête de l’industrie

Victoire de l’Innovation Challenge !!

L’évolution de notre prototype

Le montage et l’assemblage des composants

ROBO’LYON a remporté au moins un prix chaque année a déjà été qualifié 3 fois au championship a été fondé en 2015 comprend environ 40 membres